RAPHA Histoires de maillots
RAPHA Histoires de maillots
RAPHA Histoires de maillots

Aux yeux du plus grand nombre il semble que le maillot de vélo soit exclu de toute connotation. Probablement considéré comme un élément indispensable au cycliste mais sans identité et sans véritable portée, le maillot de vélo paraît avoir échappé à toute tentative de fabrication de sens, tout signifiant, éludant ainsi la question de la sémantique du vêtement décryptée par Roland Barthes dans Le système de la mode, ou comment les hommes font-ils du sens avec leurs vêtements ? Pourtant, depuis 2004, Rapha apporte une réponse à cette pauvreté identitaire en inscrivant ses créations dans une démarche sans conteste la plus intéressante du marché du vêtement technique et sportif. De fait, c'est sans doute le seul label existant qui travaille saison après saison, de collection en collection, afin de donner du sens à ses maillots, et ses vêtements en général. S'appuyant sur une histoire du cyclisme, riche en exploits et en personnages héroïques, les anglais de Rapha ont réussi à inscrire leur production dans une démarche de positionnement clairement identifiable tant sur la forme que sur le fond. Là où d'autres proposent des maillots techniques aux formes et couleurs variées avec la performance comme unique promesse (et donc par extension celle du cycliste qui les porte), les maillots Rapha, de par leur design et les matériaux qui les composent, renvoient aux années d'or de l'histoire cycliste, évoquant ainsi immédiatement les notions d'héroïsme, d'épique, d'aventure et un certain goût pour une esthétique empreinte de sobriété malheureusement révolue... Chaque maillot propose une interprétation des codes vestimentaires des maillots des années 50. La laine mérinos, les couleurs unies et la coupe longue du maillot, la forme du col, la fermeture éclair et sa tirette ronde sur une poche arrière, le brassard blanc ou noir sur le bras gauche, la typographie du logo et le nom Rapha lui même, tout rappelle l'équipe Saint-Raphaël, Jacques Anquetil et le cyclisme de cette époque. Pour que le message soit plus clair, une étiquette consacrée à une anecdote, un personnage ou une course est systématiquement cousue dans une des poches dorsales. Ainsi, porter un maillot Rapha relève d'un choix bien plus engageant que d'enfiler un vêtement uniquement pour sa fonction. Outre le plaisir que procure le fait d'avoir entre les mains de beaux maillots au toucher incomparable et à la performance étonnante, ces maillots là envoient un message clair et fièrement assumé par leur créateur et ceux qui les portent. Ils n'ont ni été créés, ni été choisis par hasard, ils ne sont pas seulement la résultante d'un calcul marketing, mais aussi celle d'une réflexion identitaire profonde qui les place au delà de leur fonction et leur donne ce qui souvent manque aux objets qui nous entourent, une histoire, une signification, un message à porter....du sens.

www.rapha.cc/shop/jerseys-and-baselayers

Photos ©Rapha

À lire aussi
CAFE DU CYCLISTE UNE CERTAIN JE NE SAIS QUOI

Si en l'espace de quelques saisons Café du Cycliste a su se faire une place parmi les marques qui comptent dans le petit monde du vélo, ce n'est probablement pas le fruit du hasard. Si désormais la marque de Nice possède une belle image...

STEEL

Depuis sa création il y a plus de deux ans le magazine parisien Steel diffuse la culture cycliste urbaine avec une certaine réussite. Nul besoin d'être expert pour voir dans cette parution la seule et unique tentative française de proposer, tant sur la forme...

GRAVILLON

Le site Gravillon porte haut les couleurs de la culture cycliste. D'une manière élégante et érudite, les passionnés à l'origine de Gravillon nous font partager leurs découvertes autour du thème cycliste, obéissant à une seule règle...

RAPHA CYCLING CITY GUIDES

Rapha et les éditions Thames & Hud-son viennent de publier une première série de City Cycling Guides consacrés à 9 villes européennes : Paris, Londres, Berlin, Barcelone, Milan, Copenhague, Amsterdan, Anvers et Gand...